Pas à Pas

Tous les articles de la catégorie Pas à Pas

ENAS

Publié 14 mars 2012 par Linoa

Voilà, j’ai craqué ! Dès que j’ai eu vent de ce nouveau système de stamping, il a fallu que j’essaye ; préparez-vous à un test complet !

cliquez pour agrandir

Tout commence par la réception d’une jolie petite boîte, tout droit venue de Corée… J’étais toute folle !

La preuve en image ! Merci à mon amoureux pour ce joli cadeau… À l’origine, c’était pour la Saint-Valentin mais pour moi, on aurait dit le matin de Noël tellement c’était la fête.

 

cliquez pour agrandir

La boîte a été bien vite ouverte, avec un peu de massacrage au passage. J’ai reçu ce colis avant le début de mon stage ; mes ongles étaient très longs. Résultat, ma fébrilité m’a coûté un index ! Grrrrr…

Je commence par ouvrir les jolis petits vernis (qui fonctionnent également très bien avec les plaques Konad)… En plus, erreur de la banque en ma faveur : il y a un vernis en double dans ma commande. Vivent les petits bonus !

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

 

cliquer pour agrandir

Pour celles qui ne connaissent pas encore, les plaques ENAS ne fonctionnent pas comme les Konad et permettent, notamment, de faire des motifs multicolores… Chose que je m’empresse d’essayer sur le champ, même si la couleur qui était sur mes ongles ne s’y prête pas autant qu’un blanc. Et là, surprise : c’est ultra simple d’utilisation, même à l’arrache on obtient facilement le résultat escompté.

cliquez pour agrandir

Autant vous dire que je teste quasiment tous les motifs, me barbouillant et débarbouillant tous les ongles sans me lasser du résultat !

cliquez pour agrandir

cliquez pour agrandir

Comment ça marche, me direz-vous ? Plus qu’une plaque, ce système est en réalité un tampon souple. Une matière semblable à la « gomme » de Konad, mais avec les motifs gravés dessus directement. On recouvre le motif de vernis, on tamponne sur une feuille de papier pour retirer l’excédent, puis on applique sur l’ongle. Contrairement au système Konad, cela ne nécessite pas de rapidité particulière ; au contraire, il faut l’appliquer un peu sec et tout doucement. Et voilà le résultat ! Notez au passage la longueur de mes ongles… C’est mon maximum, je pense, vu le temps super long où j’étais restée sans bosser.

Et pour faire les motifs multicolores, c’est tout simple : on peut retirer les zones de vernis séché avec un simple cure-dent et appliquer une nouvelle couleur par dessus. En comparaison avec les plaques Konad, c’est plus facile à prendre en main. Le côté multicolore est super sympa aussi !

Par contre, les motifs sont moins fins et jolis que ceux proposés par Konad… Cela évoluera peut-être avec le temps ? Les dessins sont plus petits, aussi ; ça peut être galère sur des ongles très longs, mais pour moi c’est super adapté, du coup !